Déménager un site mobile... et se tirer une balle dans le pied !

En raison d'une fin de bail, ou de contraintes techniques, les opérateurs sont parfois contraints de déménager un site mobile.

La plupart du temps, l'opération se passe bien. On déménage sur un immeuble proche, d'une hauteur comparable, et la couverture se trouve très peu impactée.

 

Mais parfois c'est tout le contraire !

 

Voici le cas d'un relai couvrant une forêt de la région parisienne, à la limite du 91 et du 77. La couverture des opérateurs a toujours été limite, y compris sur la route traversant cette forêt, et actuellement, sauf chez Bouygues, on décroche souvent de la 4G pour passer en 3G voire en 2G, quand il n'y a pas perte pure et simple de la couverture pendant quelques centaines de mètres (j'ai matérialisé par des hachures rouges la zone la plus délicate).

 

 

L'installation récente de 2 pylônes arbres chez SFR et Bouygues (visibles en lisière de forêt vers le bas à droite) n'a pas changé grand chose étant donné que les panneaux des relais sont à seulement 13m de hauteur (par contre pour les habitations autour la différence est énorme) et qu'ils sont adossés aux premiers arbres, ce qui atténue visiblement beaucoup les ondes.

 

Bouygues a longtemps offert à ses abonnés une couverture très honorable de la forêt, tout au long de sa traversée, y compris à l'époque où ce relai (visible en haut à gauche) émettait uniquement en 1800 MHz, grâce à l'installation de son site sur un énorme château d'eau, dans l'axe de la route côté sud est, à une hauteur de plus de 50 mètres (ce qui permet d'avoir des lobes d'émission qui passent au dessus de la canopée et évitent une partie de l'atténuation des arbres).

 

Mais les choses ont changé. Par suite d'une résiliation du bail, ou de contraintes techniques, le site du chateau d'eau est en cours de déménagement à une cinquantaine de mètres, sur un pylône ne permettant d'installer les panneaux qu'à 25 mètres environ. Voici une photo (prise au point vert sur l'image précédente) qui illustre le problème.

 

 

Je prends les paris d'une dégradation forte de la couverture lorsque le nouveau site prendra la suite de l'ancien. Après cette opération, Bouygues rentrera dans le rang en proposant à mon avis une couverture quasiment aussi médiocre que les autres dans la forêt.

 

Bien joué...

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est le quatrième caractère du mot zh7kfl ? :