La vérité sur les forfaits promotionnels "à vie"...

Beaucoup de clients mobiles ont du mal avec cette notion, voici donc une tentative de synthèse.

L'appellation "à vie" n'est qu'un raccourci de langage pour désigner un prix promotionnel sans durée limitée (sans retour automatique, au bout de 6 ou 12 mois, au prix "hors promotion"). Autrement dit, au moment où le forfait est proposé, aucune évolution n'est planifiée. Ni plus, ni moins.

Il ne s'agit donc nullement d'un tarif bloqué jusqu'au décès du client, et les deux parties pourront donc s'en défaire, moyennant le respect des conditions contractuelles ou légales :

  • l'opérateur, à n'importe quel moment, sous réserve de respecter l'article L224-33 du code de la consommation, c'est à dire d'informer le client avec préavis de 1 mois assorti du rappel de la possibilité de résilier sans pénalité pendant les 4 mois suivant la modification (ce qui est généralement sans objet s'agissant de la majorité des forfaits promotionnels "à vie", sans engagement),
  • le client, parce que ses besoins auront évolué (rappelons que la consommation de data augmente actuellement entre 50 et 80% par an en moyenne) ou que les services inclus ne le satisferont plus (absence d'option 5G par exemple), là aussi à n'importe quel moment.

Les hurlements, noms d'oiseaux, menaces de faire partir tous les forfaits du pâté de maison (alors que le nouveau prix proposé par l'opérateur est souvent inférieur aux promotions du moment chez la concurrence !), d'actions de groupe, d'appel au médiateur ou aux associations de consommateurs, de campagne de communication sur les réseaux sociaux, qui se multiplient sur les forums lorsque les opérateurs revoient leurs tarifs, sont donc à la fois ridicules et inutiles.

Si l'opérateur a décidé de remonter son "ARPU" (revenu moyen par client) ou de simplifier sa gamme, il y parviendra dans les deux cas, celui du départ comme celui de l'acceptation des nouvelles conditions. Dans le premier cas il perdra certes un abonné, mais un abonné non rentable qui occupe inutilement des capacités sur le réseau mobile (à un prix considéré comme trop faible par l'opérateur).

2 commentaires

  1. EtAlors

    Jusqu'à preuve du contraire on a le droit de se dénoncer les méthodes déloyales des opérateurs sur ce point même si c'est légal.

    Encore un qui pense que son avis est moins ridicule et inutile que les autres bien entendu. C'est toujours tordant ...

    Et même si l'augmentation fait que le forfait est toujours moins cher que la concurrence ce n'est pas le problème mais la méthode comme toujours. Un opérateur vient de me faire le coup sans possibilité de refuser. Je ne me suis pas gêné pour partir et payer plus cher ailleurs car comme déjà dit le problème n'est pas l'augmentation en soit mais la méthode.

    Surtout pour des services dont la majorité se fiche royalement ... Il n'y a qu'à faire un tour sur tout les forums d'opérateurs, d'ufc que choisir et 60 millions de consommateurs par exemple.

    Par contre, comme ils ont envoyé un questionnaire pour savoir les raisons de ma résiliation, j'ose espérer que ça fera réfléchir les 'markets' ...

    Au lieu de prendre les autres 'pour des personnes qui ont du mal à comprendre et les prendre de haut', aller un peu plus loin dans la réflexion ...

  2. Et alors ?

    D'une, un minimum de politesse ne serait pas de trop. Bonjour, pour commencer ?

    De deux, tu confirmes tout ce que je dis dans mon article, même si c'est pour le moins brouillon : c'est légal et les associations de consommateurs ne disent pas autre chose.

    Si tu as un avis moins "ridicule" et "inutile" que le mien, eh bien fais toi plaisir, tu as le choix entre beugler dans ton quartier avec un mégaphone, monter un blog comme celui-ci (travaille ton expression écrite, par contre...) et louer un 4x3 !?

    Et enfin, pour t'aider à aller toi aussi un peu plus loin dans ta réflexion... j'ai moi aussi récemment porté plusieurs lignes d'un opérateur passant actuellement son temps à enrichir ses forfaits vers un autre qui fournit depuis toujours une qualité de service nettement au dessus, et qui proposait pour la première fois un forfait "à vie", même si ne ne suis pas dupe, que ce forfait sera probablement non évolutif vers la 5G ou qu'il sera alors "enrichi" pour ce faire.

    Ce n'est pas incompatible avec ce que j'expose dans mon article.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est la deuxième lettre du mot idntb2p ? :