5g logo, 4g fausse monnaie, on prend les mêmes arguments à l'envers ?

Plonger dans les archives des médias réserve parfois de belles surprises...

Fin 2013, Free ne dispose que de la fréquence 2600MHz pour sa 4G, installée sur très peu de sites. Quand ils ne sont pas affublés d'une collecte xDSL, ces relais fournissent donc du haut débit (avec le niveau de norme LTE l'époque, jusqu'à 150Mb/s pour un seul utilisateur sur la cellule). La couverture est très réduite, mais Xavier NIEL communique sur le thème de la fausse monnaie chez ses concurrents, en indiquant notamment : 

QUESTION : "Votre 4G est-elle du "vent" comme le dit le PDG d'Orange?
RÉPONSE : Stéphane Richard est encore jeune dans le métier. La 4G, c'est du haut débit sur le mobile. Pour avoir cette vitesse de téléchargement au-dessus de 80 mégabits, Free a 700 antennes, contre 530 pour Bouygues Telecom. Pour SFR, c'est 724. Seul Orange en a encore plus. Les autres antennes ne font pas de haut débit, elles ne servent qu'à afficher 4G sur votre téléphone."

Source : Le JDD

Autrement dit, rien ne sert d'afficher un logo 4G si les débits ne suivent pas.

Rappelons incidemment qu'à l'époque les concurrents proposaient jusqu'à 42Mb/s en 3G+ sur une bonne partie de la France et que leur 4G "au rabais" (800MHz) permettait jusqu'à 75Mb/s théoriques par cellule. Dans la pratique c'était couramment 25-30 mégas, soit bien mieux que ce que pouvait faire Free sur son réseau 3G peu dense et disposant de moins de fréquences.

 

Début 2021, Free fanfaronne sur le thème "Free a le plus grand réseau 5G de France". Quand ses concurrents pointent le fait que la plupart de sa couverture se fait sur les fréquences de la 4G et en particulier sur le 700MHz, et qu'en dehors des quelques zones en 3500MHz les débits sont comparables à la 4G (agrégation du 700 avec les autres fréquences 4G), Xavier Niel se retranche derrière la sacro sainte "norme 5G" et déclare :
"c'est une norme, est-ce qu'on respecte cette norme ou pas ?" "on ne parle pas de fausse 4G quand on fait de la 4G en 800MHz".

Source : BFMtv
(à partir de 12'14)

 

Mince alors, on croyait pourtant avoir entendu exactement le contraire dans sa bouche en 2013 !?

 

Autrement dit, l'énorme majorité de son réseau 5G... ne sert qu'à afficher le logo 5G sur son téléphone... mais cette fois-ci ce n'est pas grave, tout va bien, et ça mérite bien une campagne d'affichage.

En reprenant et transposant ses déclarations de 2013 (selon l'observatoire du déploiement 5G de l'ARCEP), Stéphane Richard pourrait donc déclarer :


"Xavier Niel est encore jeune dans le métier. La 5G, c'est du très haut débit sur le mobile. Pour avoir cette vitesse de téléchargement au-dessus de 500 mégabits, Free a 322 antennes, contre 145 pour Bouygues Telecom. Pour SFR, c'est 152. Seul Orange en a encore plus (579). Les autres antennes (de Free) ne font pas de haut débit, elles ne servent qu'à afficher 5G sur votre téléphone."

 

Pour être tout à fait précis, on peut ajouter que la 4G en 800MHz au moment des critiques de Monsieur Niel se faisait sur une nouvelle bande de fréquences, partagée entre un nombre de clients réduit le temps que le parc de terminaux se mette à jour, alors qu'actuellement, dans les zones non couvertes en 3500MHz, le trafic des clients 4G et 5G doit être écoulé sur les mêmes bandes de fréquences, dans des conditions non optimales avec le DSS de certains constructeurs.

 

A mon avis, notre trublion national devrait se lancer en politique. En matière de retournement de veste, il a de bonnes bases.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est le troisième caractère du mot j7rly ? :