Coupure des réseaux 2G et 3G : calendrier et enjeux

Grosso modo, la 2G date des années 1990, la 3G de 2000, la 4G a été lancée en 2010 et la 5G en 2020, et actuellement toutes ces technos sont disponibles. Jusque là, c'est simple, non ?

Là où ça se complique, c'est quand on arrive à la fin de vie de ces technologies. Car oui, elles sont obsolètes, le rapport largeur de bande / qualité de service (ou quantité de data échangée) (ou efficacité énergétique, ce qui revient au même) est compris entre exécrable (2G) et médiocre (3G), et les opérateurs ont besoin de réutiliser leurs fréquences dans des technologies plus modernes.

Quand la coupure est ancitipée et brutale comme aux USA, c'est le bazar, tant pour les locaux que pour les touristes. Mais en France aussi ça risque de ne pas être simple à gérer, malgré des délais assez confortables.

 

Concernant la 2G, l'arrêt est prévu :

La 3G devrait être coupée :

  • fin 2028 chez Orange et SFR,
  • fin 2029 chez Bouygues (et pour Free, c'est comme d'hab : on ne sait pas... probablement "dans quelques semaines*")

 

De nombreux équipements (alarmes, automates d'appel dans les ascenseurs, accessoires de maison connectée...) fonctionnent encore en 2G (parfois en 3G), et deviendront brusquement obsolètes. Espérons que d'ici là les installateurs auront fait le nécessaire lors des renouvellements de matériel ou de la maintenance courante.

 

Plus préoccupant, après 2029, les communications voix ne pourront plus passer que par la VoLTE en 4G (ou VoNR en 5G). On peut penser que la plupart des mobiles non 4G, achetés jusque vers le milieu des années 2010 (plus rarement ensuite), auront été remplacés d'ici 2028-2029 par des mobiles 4G/5G.

MAIS il s'avère, en ce début 2023, que de nombreux modèles vendus 4/5G, y compris très récents, ne permettent pas la VoLTE, ou pas chez tous les opérateurs :

  • SFR et Bouygues acceptent de nombreux mobiles en VoLTE ; il semble qu'ils acceptent facilement le paramétrage VoLTE (ou VoWifi) implémenté de base par les constructeurs,
  • Orange semble par contre beaucoup plus tatillon, recherchant une qualité de service supérieure et exigeant des paramétrages pas toujours implémentés au départ par les constructeurs, ce qui entraîne des retards (la mise à jour du Fairphone 4 vers Android 12 est ainsi déployée partout le 1er février 2023, sauf chez un opérateur Suisse et un Français, pour cause d'"optimisations réseau spécifiques"... et pour nous je parie qu'il s'agit d'Orange F, merci bien !) et des loupés (le Asus Zenfone 8, annoncé comme compatible lors de son lancement de juin 2021 avec 3 opérateurs dont Orange, n'est toujours pas VoLTE chez ce dernier début 2023 - pas plus d'ailleurs que le Zenfone 9 sorti 15 mois plus tard - et ne le sera probablement jamais !),
  • Free étoffe sa maigre liste progressivement, et pour le moment il est difficile de savoir si cet état de fait résulte du simple rattrapage de son retard ou de soucis d'implémentation et de mise à jour chez les constructeurs.

Il serait donc temps que les fabricants de mobiles fassent le nécessaire pour respecter le cahier des charges de tous les opérateurs... ou que certains opérateurs fassent quelques concessions, quitte à perdre un peu en qualité de service, pour accepter le paramétrage VoLTE de base des constructeurs, afin de généraliser cette fonctionnalité et de ne pas entraîner de mauvaise surprise en 2028-2029.

 

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *

Quelle est le premier caractère du mot rkmyadj ? :